Les soins palliatifs à l’épreuve de la COVID 19

Pole recherche jeanne Garnier
Dans ces deux articles, Nicolas PUJOL, Marie-Lorraine de WARREN et Sandrine MARSAN reviennent sur leur expérience en équipe mobile de soins palliatifs durant la première vague de la pandémie pour proposer une réflexion sur ce que la crise sanitaire révèle de la nature des soins palliatifs. Ils avancent l’hypothèse que les modifications apportées à l’organisation du travail ont affaiblit ce qui pourrait relever d’une « culture palliative », c’est-à-dire une culture de l’accompagnement et du prendre soin enracinée dans des règles de métier que se transmettent les soignants de générations en générations.

Que reste-t-il de la culture palliative en période de pandémie ? Comment expliquer que des soignants aient pu à ce point renoncer à ce qui les anime sans tomber malade ou décompenser psychiquement ? Pourquoi les interdictions de visites ont elles été si strictement appliquées en unité de soins palliatifs ? « Durant ces longues semaines éprouvantes et angoissantes où il fallait continuellement inventer, penser, délibérer, il est étonnant de constater que le réflexe majoritaire pour guider l’action était de guetter puis de suivre les recommandations de bonnes pratiques. Où est donc passée l’autonomie morale ? Le risque médico-légal aurait-il totalement anesthésié la capacité de penser et d’agir par soi-même ? La démarche qualité aurait-elle définitivement conquis les subjectivités ? Les recommandations de bonnes pratiques ne peuvent pas fonder une société du Care, c’est même tout l’inverse. Le plus grave n’est pas d’avoir interdit les visites aux proches de patients hospitalisés, d’avoir renvoyé chez eux des soignants et des bénévoles au motif qu’ils n’étaient pas indispensables à la gestion de crise. Le plus grave n’est-il pas de l’avoir fait car tout le monde faisait ainsi, car c’est ce que préconisaient les recommandations de bonnes pratiques, car finalement, le plus simple, c’est de ne pas penser ? »

 

Nicolas PUJOL, Marie-Lorraine de WARREN & Sandrine MARSAN, « Mourir au temps du COVID 19 », Laennec, 2020, Vol. 4, Tome 68, p. 5-20.

Nicolas PUJOL, Marie-Lorraine de WARREN & Sandrine MARSAN, « Les soins palliatifs à l’épreuve de la COVID 19 », Esprit, 2020, Vol. 12, p. 21-24.

 

Pour plus d’informations : contactez les Pôle Recherche

Ces articles pourrait vous intéresser

logo SFAP logo Corpalif logo FEHAP logo ARS

En 2021 et 2022, l’établissement a bénéficié de crédits du Ségur « Investissement du Quotidien » financés par le Plan National de Relance et de Résilience (PNRR) lui-même financé par l’Union Européenne.